7.50 Km
2h30
199 m
2/4

 

ATTENTION : la RD 547 sera fermée du 30 janvier au 10 juin 2017. La randonnée de Barbade s'en trouve INACCESSIBLE. Merci pour votre compréhension.

 

Du ruisseau de Barbade aux terrasses d’Aguessac : les portes du pays des Gorges du Tarn à découvrir en famille.

A NE PAS MANQUER...

En chemin

  • « Baume-jasse », panorama sur les villages de Compeyre et de Paulhe
  • Sentier d’interprétation de Barbade

Aux environs

  • Compeyre : village médiéval, Maison de la Vigne et de la Haute Vallée du Tarn
  • Paulhe : Maison de la Cerise et sentier d’interprétation dans les vergers de cerisiers
  • Château de Cabrières
  • Gorges du Tarn

Le castor et le ruisseau de Barbade

Au début des années 70, le castor était absent du département de l’Aveyron. Deux opérations de réintroduction ont permis la colonisation du bassin supérieur du Tarn : la première, entre 1977 et 1980, durant laquelle 13 castors ont été lâchés sur le Haut-Tarn dans le Parc National des Cévennes (Lozère) ; la seconde, en 1988 et 1989, avec 12 castors  lâchés sur la Dourbie par l’association Nature-Aveyron.
La jonction entre les deux populations a été effectuée peu de temps après, en 1989-1990. Depuis, le castor est présent dans la Dourbie (depuis Millau jusqu’à Saint-Jean du Bruel), le Tarn (depuis le Rozier jusqu’à Brousse le Château) mais également dans de nombreux affluents du Tarn (Muse, Cernon, Lumensonesque, Barbade).
L’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (O.N.C.F.S.) assure le suivi des populations réintroduites.
Le succès de cette opération aboutit aujourd’hui à une colonisation naturelle des cours d’eaux du Parc naturel régional des Grands Causses dans la majeure partie de son territoire.
Le Parc est la seule partie de la région Midi-Pyrénées à accueillir des populations de castors d’Europe, ce qui en fait une espèce à grande valeur patrimoniale à l’échelle régionale.

 

 

 

 

Le parcours